PORTO

La ville de Porto é connue comme la Ville invaincue. C’est la ville qui a donné, depuis très tôt (c. 200 a.C), le nom au Portugal , lorsqu’il de dénommait de Portus Cale, devenant plus tard le compté de Portucalense. C’est aussi une ville connue mondialement pour ses ponts et architectures contemporaines et ancienne, son Centre Historique, classé comme Patrimoine Mondiale de l’UNESCO, depuis 1996.

LES ORIGINES DU CENTRE URBAIN DE LA VILLE DE PORTO DATENT DE L’AGE DE BRONZE, PLUS CONCRETEMENT VER LE VIII EME SIECLE A.C

“Porto à une légère odeur de mer, mais à l’arome d’un vieux vin, et a l’enchantement des tons pâles de l’automne sur le granite, la magie des matinées brumeuses. Porto à le goût des coups d’œil jetés par entre les balcons de fer. Sur la palette des peintres, la ville presque grise, lorsque fixée, blesse. A Porto tout s’admet, à part l’indifférence ; tout est permis à cette douce et digne présence. Elle se pose sur les plages des jetées, elle s’habille du désordre des marchés, se prolonge incohérente entre les quais du fleuve.”

PLACE DE SÃO DOMINGOS

Autrefois Place de Catherine et Place Saint Crispin, cette place a été pendant plusieurs siècles le nœud de la communication des quartiers de la ville du XVIème siècle.
Endroit ou il se jouait aux cartes et ou étaient réalisées les réunions les plus importantes de la Mairie de Porto, celle-ci était considérée comme l’endroit commerciale et conviviale le plus animé de la ville.
Elle a hébergé la première fontaine de l’Invaincue sur laquelle les plus noble de la ville discutaient sur la politique, la religion et les thèmes du quotidien.
Zone d’évêques et de moines, son nom provient du Monastère fondée en 1236 par l’évêque de Porto, D. Pedro Salvadores, appartenant à l’ordre des Dominicains : le Monastère de Saint Domingos. En 1832, un incendie à détruit l’édifice et à peine la façade fut conservée correspondant actuellement au Palais des Arts.
Patrimoine mondiale de l’UNESCO, il fut réhabilité en 2014, étant aujourd’hui une place piétonne où tous les jours se croisent les touristes et les habitants de Porto absorbés par la beauté des édifices de la noble place de Saint Domingos.

RUE DES FLEURS

Ouverte par le roi El-Rei D. Manuel I au XVI ème siècle, la Rue des Fleurs est liée à l’embellissement de l’Invaincue. Située sur les terrains appartenant aux champs de l’évêque, son ouverture est due à sa croissance populationnel et au développement économique de la ville. Pour la première fois il y a eu un règlement spécifique sur le tipe d’habitation à construire et ainsi, les marges des rues ont été réglementé ce qui permet une bonne visibilité des façades.
Les plus illustres de la ville y habitent, de chirurgiens aux clergés, passant par de nobles commerçants et barbiers, ce qui lui conférât un caractère élitique. Pour être la plus noble et principale rue de Porto, elle fut pavée en 1542.
Au XVIII ème siècle, elle réunissait les boutiques les plus riches de la ville, entre lesquelles les bijouteries, les boutiques de laine et de soie étaient mise en avant. Beaucoup de brodeuse et de jeunes filles ont dépensé tout leur dote en trousseau dans cette rue.
Actuellement, il s’agit d’une rue piétonne réhabilitée en 2014. Des centaines de touristes y passent tous les jours et restent éblouies par la beauté de la rue qui marque l’histoire du XVIème siècle de Porto.