« UN RÊVE, UNE RIVIÈRE, UNE RENCONTRE.
OÚ HIER IL FUT STOCKÉ DU FER, AUJOURD’HUI IL SE CUEILLE DES ÉMOTIONS QUI DEMAIN SERONT DES HISTOIRES, SE TRANSFORMERONT EN VIE, SOURIRES ET MÉMOIRES.
OÚ AUTRE HEURE FUT CONSTRUIT PORTO, AUJOURD’HUI SE CONSTRUISENT DES ÉXPERIENCES.
D’INSPIRATIONS ET VOLONTÉS, DE DETAILS ET LUXES, RENAÎT UN MAGASIN… UN ENDROIT, UN MONDE QUI SE GARDE, POUR S’EMMENER ET RAPPORTER DES MOMENTS, MÉMOIRES, ILLUMINATIONS D’UNE MEILLEURE VIE, QUI MÉRITE ÊTRE CÉLÉBRÉE PENDANT QU’ELLE SE CONCRÉTISE. C’EST TOUT CE CONFORT QUE NOUS VOULONS QUE VOUS PARTAGIEZ AVEC NOUS. SOYEZ BIENVENU AU MAGASIN
UN REVE, UNE RIVIERE, UNE RENCONTRE.
OU HIER IL FUT STOCKE DU FER, AUJOURD’HUI IL SE CUEILLE DES EMOTIONS QUE DEMAIN SERONT DES HISTOIRES, SE TRANSFORMERONT EN VIE, SOURIRES ET MEMOIRES.
OU AUTRE HEURE FUT CONSTRUIT PORTO, AUJOURD’HUI SE CONSTRUISENT DES EXPERIENCES.
D’INSPIRATIONS ET VOLONTES, DE DETAILS ET LUXES, RENAIT UN MAGASIN… UN ENDROIT, UN MONDE QUI SE GARDE, POUR S’EMMENER ET RAPPORTER DES MOMENTS, MEMOIRES, ILLUMINATIONS D’UNE MEILLEURE VIE, QUI MERITE ETRE CELEBREE PENDANT QU’ELLE SE CONCRETISE.
C’EST TOUT CE CONFORT QUE NOUS VOULONS QUE VOUS PARTAGIEZ AVEC NOUS.
SOYEZ BIENVENU AU ARMAZÉM.

Nous sommes nés d’un rêve. Du défit de transformer un magasin de fer du siècle xix en un magasin d’expériences pour partager des moments uniques avec ceux que nous aimons le plus.
Chaque chambre a sa propre narration, proportionnant de nouvelles expériences à chaque visite, avec une harmonie de couleurs qui nous repose l’âme et réveillent les sens.
A chaque recoins nous trouvons des contenais d’émotions, qui engendrent des expériences dans lesquelles le béton, le fer et le bois contrastent avec la délicatesse des tissus, avec des traces légères et pleines de personnalités faites pour vous, pour que vous puissiez profiter au maximum de tout ce que porto à a vous offrir.

Ne laissez pas pour plus tard. Venez. La meilleure heure est maintenant.

ARCHÉOLOGIE

Le numéro 74 de la place de São Domingos était au XIX siècle un entrepôt de fer, la rampe existante ou les wagons de fer se déplaçaient en est la preuve.
Au moment de l’intervention, l’édifice était composé de six étages et se trouvait dévolu et en mauvais état de conservation. Sa façade extérieure confinait avec l’arrière-cour qui permettait l’illumination et la ventilation des deux étages de la cave.
L’élévation principale est tournée vers l’une des plus prestigieuse place de la ville, celle-ci était constituée d’une façade en granite avec un rez-de-chaussée, trois étages et une boutique, cette dernière édifiée en 1908. A cette époque le rez-de-chaussée ne pouvait être utilisé que pour des fins commerciales, lui retirant tout accès complémentaire, de la rue aux habitations dans les étages supérieurs.
Pendant les travaux archéologiques, des productions de céramique de l’époque moderne (XVI et XVIIème siècle) furent découverte, « Vaisselle dorée » d’Espagne, « vaisselle majolique » italienne et un fragment d’une chope d’origine allemande de date antérieure à 1581 puisque sur le blason ne se trouvent pas encore les armes du Portugal.
Dans cet ensemble ressortent des pièces de production nationale et internationale de grande qualité, qui nous remettent vers une ambiance raffinée et bien au dessus des standards sociaux moyens de cette époque.